Now Playing Tracks

La chanson des vieux cons

Paroles et musique de Benjamin Biolais qui l’accompagne en live ci-dessous avec Nicolas Fiszman, Reyn Ouwehand, Raphaël Chassin, Philippe Almosnino . Et les deux versions sont vraiment excellentes et font éclater le talent du binôme interprète/auteur-compositeur au sommet de son art et celui du réalisateur producteur tout en retenue aux manettes dans la superbe version studio. Dire que j’aime cette chanson est en dessous de la vérité … c’est un archétype technique et émotionnel de ce que j’aime dans la chanson française qui fait entrevoir ce qu’il y a de meilleur et plus tragique dans la condition humaine mais au lieu d’être compliqué ou ampoulé comme cette phrase c’est léger et aérien comme un baiser d’amour !


La cobotique ? C’est français ça madame !

La robotique collaborative ou “cobotique” que connaissent les férus d’exosquellettes et les fans des armures d’Iron Man se mitonne en France depuis 2010 chez les industriels Areva et Airbus. Regardez le film ci-dessous élégant, éloquent et techniquement très abouti concocté par l’Agence Bim dont j’aime bien le site.

La cobotique permet de placer les hommes et les « robots » dans un même environnement, réduit les risques sanitaires (notamment les troubles musculo-squelettiques, qui représentent, selon le Ministère du Travail, 8,4 Millions de jours de travail en 2012, soit 847 M€ pour la Sécurité Sociale) et ouvre certaines activités à un plus grand nombre d’intervenants (seniors, handicapés). Là où la robotique, par son « intelligence exclusive », tendait à remplacer l’homme dans les tâches industrielles, la cobotique quant à elle, avec son « intelligence collective», vise à accroître la performance humaine et augmente sa valeur ajoutée sur un ensemble de tâches polyvalentes.

source: humanoide.fr

On nous mijote de ces trucs …

i_couv-3.jpg

Il n’y a pas longtemps je représentais HP à la Fnac de Bordeaux pour promouvoir un petit ordinateur sympa sans savoir que cette entreprise, antérieure à Microsoft et Apple pour situer un peu, mijote les ordinateurs de demain capables de calculer (vous êtes assis) 640 teraOctets en un millième de seconde ! Si cette taille énorme ne vous dit rien sachez que un des plus plus gros disque dur actuel grand public ne permet de stocker “que” 6 teraOctets (le “Helium” de HGST Western Digital). “The machine” (c’est le nom donné par HP à l’incroyable appareil), permet donc de traiter la masse d’infos contenue sur 600 de ces disques durs en un millième de seconde… Gasp !! 
Pendant ce temps l’entreprise de Doug Lenat met au point en secret, et ce depuis 30 ans,  une intelligence artificielle surdouée et ne va pas tarder à la partager avec le monde même si certains peuvent être très critiques envers l’IA ! 

réseau-de-neurones-artificiels-Cycorp

To Tumblr, Love Pixel Union
=